Facteurs aggravants

Les facteurs aggravants sont tous les facteurs susceptibles de déclencher des bouffées vasomotrices et des rougeurs. Les personnes souffrant de rosacée doivent éviter ces facteurs.

Ces facteurs sont les suivants:

1. Les températures extrêmes comme le froid et la chaleur (ex : sauna) :

L'exposition à des températures extrêmes telles que le froid et surtout la chaleur (aller au sauna ou prendre un bain chaud par exemple) entraîne des bouffées vasomotrices physiologiques et peut déclencher la rosacée. Ces situations doivent donc être évitées.

2. Le rayonnement ultraviolet :

Souvent, la rosacée est associée à une peau abîmée par le soleil (élastose solaire ou héliodermie ), qui semble être un facteur aggravant . Les patients atteints de rosacée doivent donc éviter de s'exposer aux rayonnements ultraviolets, comme c'est par exemple le cas lors des bains de soleil.

3. Le stress émotionnel:

Le stress émotionnel dû à une gêne ou une contrariété peut provoquer des bouffées vasomotrices, lesquelles sont des précurseurs de la rosacée.

4. Les boissons alcoolisées :

Même les petites quantités d'alcool provoquent une vasodilatation, laquelle peut provoquer des bouffées vasomotrices intenses. Les bouffées vasomotrices constituant un important facteur de déclenchement, les patients souffrant de rosacée doivent s'abstenir de consommer de l'alcool.

5. Les plats épicés :

Les plats épicés provoquent des bouffées vasomotrices associées à une sudation due au réflexe du nerf trijumeau. Les bouffées vasomotrices constituant un important facteur de déclenchement, les patients souffrant de rosacée doivent s'abstenir de consommer des plats épicés.

6. Les boissons chaudes :

Les boissons chaudes provoquent des bouffées vasomotrices dues à l'effet d'augmentation de la température sanguine. Les bouffées vasomotrices constituant un important facteur de déclenchement, les patients souffrant de rosacée doivent s'abstenir de consommer des boissons chaudes.

DermIS.net Uni Heidelberg