Traitement – stade I

Traitement topique

Le traitement de la rosacée de stade I comprend l'application d'antibiotiques locaux. Le mode d'action exact est encore inconnu à ce jour, mais on pense que c'est leur action anti-inflammatoire qui les rend efficaces contre la rosacée.
On utilise les antibiotiques/anti-infectieux topiques suivants :
Métronidazole à une concentration de 0,75 % à 2 % (disponible sous forme de gel, de crème ou de produit répondant à la prescription individuelle)
Erythromycine à une concentration de 0,5 % à 2 %
Clindamycine à une concentration de 0,5 % à 2 %
Tétracycline à une concentration de 0,5 % à 2 %

Pour le traitement du stade I, on peut également essayer l'acide azélaïque à 15 %, un traitement nouvellement approuvé contre la rosacée. Il a en effet été démontré que cette substance a un effet réducteur sur les érythèmes. Son mode d'action est probablement son effet anti-inflammatoire

Certains pensent que les préparations topiques à la vitamine C (comme la crème à l'acide L-ascorbique à 5 %, par exemple) sont efficaces contre la rosacée, et qu'elles réduisent ainsi l'érythème. Néanmoins, on manque d'études contrôlées et à grande envergure sur ce sujet.

Le laser et la lumière

Les télangiectasies faciales peuvent être traitées à l'aide du laser à argon ( ancien) , des lasers à colorants pulsés et des laser de type Yag ( KTP ) ; depuis quelques années , on utilise aussi des lampes de type lumière pulsée intense ( IPL ) , qui ne sont pas des lasers ; les résultats de ces différentes techniques sont bons , mais non définitifs

electrocoagulation

Les télangiectasies faciales sont également traitées à l'aide d'une fine aiguille à épilation, mais avec un petit risque de cicatrices

DermIS.net Uni Heidelberg