Traitement – stade II

Traitement topique

Il existe de nombreuses options de traitement de rosacée de stade II.
Les antibiotiques/anti-infectieux mentionnés pour le stade I peuvent également être utilisés pour le traitement du stade II :
Métronidazole à une concentration de 0,75 % à 2 % (disponible sous forme de gel, de crème, emulsion ou de produit répondant à la prescription individuelle)
Erythromycine à une concentration de 0,5 % à 2 %
Clindamycine à une concentration de 0,5 % à 2 %
Tétracycline à une concentration de 0,5 % à 2 %

On a également observé que les rétinoïdes (trétinoïne à 0,025 %, isotrétinoïne à 0,2 %) et les rétinaldéhydes topiques sont capables de faire disparaître les lésions inflammatoires et de réduire les érythèmes. Toutefois, les symptômes de la rosacée s'exacerbent souvent au cours des premiers jours ou des premières semaines de traitement.

Un produit anti-inflammatoire topique contenant de l'acide azélaïque a récemment été homologué. On l'utilise également dans le traitement de l'acné. Son mode d'action sur la rosacée est encore inconnu à ce jour. Pour le traitement de la rosacée papulo-pustuleuse, on utilise un gel contenant de l'acide azélaïque dosé à 15 %. De nombreuses études ont également mis en évidence l'efficacité de l'acide azélaïque chez les patients souffrant de rosacée.

Traitement systémique

En plus des mesures topiques mentionnées plus haut, la rosacée de stade II peut nécessiter un traitement systémique. Si cela est le cas, on peut ajouter un des antibiotiques oraux suivants au traitement.

Chlorhydrate de tétracycline à raison de 1 à 1,5 g par jour, dose de maintenance : 250 à 500 mg par jour
Minocycline à raison de 100 mg par jour, dose de maintenance : 50 mg par jour
Doxycycline à raison de 100 mg par jour, dose de maintenance : 50 mg par jour
Clarithromycine à raison de 500 mg par jour, dose de maintenance : 250 mg par jour

DermIS.net Uni Heidelberg